Perdre du poids
grâce à l’hypnose

Utilité de l’hypnose pour perdre du poids
De nombreux thérapeutes et médecins ont utilisés l’hypnose avec succès pour traiter des cas de troubles alimentaires. L’hypnose s’est montrée efficace pour le contrôle du poids, pour modifier l’image du corps ou encore pour atténuer les symptômes de l’anorexie et de la boulimie.
L’efficacité de l’hypnose vient de plusieurs facteurs. Le premier est que c’est une méthode douce, qui s’adapte à chacun en fonction de sa psychologie. La prise de poids peut être vu comme un problème très simple : le corps ingère plus de calories qu’il n’en dépense. Mais derrière ce symptôme, les causes de ce déséquilibre calorique peuvent venir de plusieurs facteurs. Certaines personnes prennent des médicaments qui stimulent l’appétit, d’autres prennent du poids suite à une maladie ou un choc, pour d’autre encore le problème est lié à de mauvaises habitudes d’alimentation. Toutes ces causes sont autant de résistances par rapport au changement. Mon expérience de psychanalyste me permet d’identifier plus rapidement vos résistances et d’adapter ma stratégie thérapeutique afin qu’elle vous corresponde vraiment.
L’hypnose est utile parce qu’elle permet de modifier les perceptions. Les perceptions que l’on a de soi, de son corps, de son poids, mais également du goût des aliments. Cependant, l’efficacité de l’hypnose vient essentiellement des stratégies d’hypnose qui ont été développées grâce à Milton Erickson. Ces stratégies utilisent les mécanismes de l’hypnose mais ne sont pas de l’hypnose à proprement parler. On peut appeler ça de l’hypnose conversationnelle ou de l’hypnose sans hypnose. C’est ce que j’utilise lors du pretalk, où la position que je prends est assez semblable à celle que je prends pour l’arrêt de la cigarette.
Le célèbre psychiatre Milton Erickson s’était aperçu que pour une même problématique, faire plusieurs séances était contre-productif car chaque nouvelle séance annule la précédente si l’objectif est le même. Pour les pertes de poids, il structurait donc son soin en une seule séance qui pouvait durer de 10h à 14h. Aujourd’hui, personne ne fait ça, ce ne serait pas économiquement viable. J’ai donc été amené à utiliser des techniques d’énergétique pour pouvoir structurer mon soin en différentes étapes qui se renforcent ensemble.

Ma méthode

Pour comprendre ma méthode, il faut déjà comprendre la différence fondamentale entre le tabac et la perte de poids. Le tabac est un problème ponctuel. Le poids en revanche est beaucoup plus complexe. Il y a souvent vis-à-vis du poids des problèmes liés à l’image que l’on a de soi. Il y a parfois des problèmes d’identification : on ne veut pas ressembler à son père, sa mère, ses grands-parents etc. Il peut y avoir des problèmes de séduction. Certaines personnes par exemple, viennent me voir en m’expliquant que leur mari leur a déclaré « Je ne t’ai pas connu comme ça ! ». Enfin, il y a également la pression sociale, l’image que la société renvoie de la silhouette idéale.

Pour construire ma méthode, j’ai copié Freud : j’ai mis des gens en hypnose profonde pendant des heures afin de questionner leur inconscient. J’ai demandé à leur inconscient « qu’est-ce que c’était que la faim » et je travaille sur le côté beaucoup plus animal de l’alimentation : les animaux sauvages ne souffrent pas de troubles alimentaires lorsqu’ils se fient à leur instinct.
Mon travail n’est pas de vous dire que vous devez perdre du poids, ou encore comment le perdre. Si votre médecin vous a aiguillé vers moi, mon travail est de vous réapprendre ce qu’est la faim. Parfois il m’arrive aussi de réapprendre aux gens ce qu’est la satiété, mais la plupart du temps, les choses se régulent d’elle-même dès lors que vous reprenez le contact avec votre corps.
J’utilise l’hypnose et l’énergétique pour apporter du chaos dans votre comportement alimentaire. Ernest Rossi (voir article) l’un des élèves d’Erickson, a mis en avant le rôle prépondérant du chaos dans la psychothérapie. Le chaos fascine et déstabilise. Certaines personnes m’avouent en séance « Je ne comprends plus rien de ce que je dois faire » ; c’est lorsque vous ne comprenez plus rien, que vous lâchez prise, que commence le changement.
Mon objectif est de vous amener progressivement, par ce chaos, à déstructurer votre problématique en apprenant ce qu’est la véritable faim, en apprenant à l’identifier lorsqu’elle se manifeste afin que vous puissiez découvrir par vous même ce que vous avez besoin de manger et en quelles quantités.
Je demande aux gens de ne faire qu’une séance et d’observer par eux-même les résultats. Si ma méthode leur convient, ils peuvent ensuite revenir faire la suite. Chaque séance doit être efficace, chaque séance, en apportant le chaos, vous amène à réinterpréter totalement le rapport que vous entretenez avec la nourriture ainsi qu’avec vous-même.

Appelez-moi pour prendre rdv !
09.62.67.56.04

Pourquoi je n’utilise pas l’anneau gastrique virtuel
Certains hypnotiseurs utilisent le protocole de l’anneau gastrique virtuel. Il s’agit de faire croire à votre esprit que vous avez réduit la taille de votre estomac. En conséquence, le sentiment de satiété arrive plus tôt et les consultants peuvent remarquer les premiers jours une perte de poids.
Je n’utilise pas cette technique pour deux raisons. La première raison est que c’est une suggestion et les suggestions ne durent pas dans le temps. Ainsi, après une dizaine de jours de privation, il est probable que l’anneau s’en aille de lui-même et que la prise de poids reprenne de plus belle. Je suis souvent surpris de découvrir que les formations pour l’anneau gastrique virtuel durent généralement un weekend et sont proposées à des débutants par des écoles d’hypnose peu scrupuleuse. Réduire la taille de l’estomac n’est pas anodin et nécessite du temps, comme expliqué précédemment. Pour avoir un réel impact, Erickson faisait des séances très longues. Avec son expérience de psychiatre, il était capable d’identifier les résistances du sujet afin de les contourner. Mener une telle séance en deux heures et sans tenir compte des spécificités de la personne peut être dangereux !
Deuxième raison, la prise de poids peut cacher une fragilité psychologique. Dans de rares cas l’inconscient préfère garder son surpoids et c’est tant mieux. Il y a des formes de boulimie morbide avec des personnes ayant un énorme surpoids. Aucune méthode ne peut marcher à 100% sur ces cas bien plus complexes. Parfois, la nourriture est utilisée comme un anti-dépresseur, souvent sans que le sujet ne s’en rende compte lui-même. Ces obèses trouvent donc un certain équilibre psychique dans leur obésité.
Par le chaos, je cherche à susciter une recherche créative dans votre cerveau. Le chaos est nécessaire pour que vos capacités de création puissent se manifester entièrement et en dehors de toute contrainte précédemment apprise. Ainsi, votre cerveau est naturellement amené à vous diriger vers les aliments dont vous avez vraiment besoin et dans les quantités adéquates. Plutôt que de vous priver, ma méthode a justement pour but d’amener les gens à ne plus se priver.
J’utilise l’hypnose et l’énergétique pour ouvrir vos perceptions à un véritable réapprentissage de la faim. C’est comme ça que j’ai les meilleurs résultats car alors, le changement vient de vous-même. Au cours des séances d’hypnose, beaucoup de personnes déclarent se réconcilier avec leur corps et réapprendre à savourer les aliments. Mon objectif est de vous amener à ne plus confondre la faim avec l’envie obsessionnelle afin que vous puissiez réapprendre à savourer les aliments, sans privation.
Je m’inspire beaucoup de Malarewicz et de ses techniques d’hypnose sans hypnose (La stratégie en thérapie ou l’hypnose sans hypnose de Milton H. Erickson, éditions ESF). Ainsi quand je parle au sujet, j’utilise des techniques complexes d’hypnose sans que le sujet le perçoive. La stratégie hypnotique repose sur différents mécanismes.
La stratégie en hypnose thérapeutique
L’hypnose thérapeutique est très différente de l’hypnose de spectacle. En hypnose de spectacle, des suggestions sont données à votre inconscient afin qu’il crée des illusions dans votre esprit. En hypnose thérapeutique, vous restez conscient de ce qu’il se passe et vous restez maître de vous même. Milton Erickson a démontré pendant ses recherches que la profondeur de la transe n’influe pas sur l’efficacité de l’hypnose. Concrètement, cela veut dire que les gens qui sont très sensibles à l’hypnose de spectacle ne vont pas mieux ou moins bien réussir que les autres en hypnothérapie. J’utilise sans arrêt la structure de l’hypnose, même quand vous prenez rendez-vous au téléphone afin que les bienfaits de l’hypnose s’inscrivent dans une démarche globale de restructuration de votre inconscient. Je ne cherche pas à utiliser des suggestions qui créent des illusions, car les changements qu’elles permettent ne durent pas dans le temps. Au contraire, j’utilise tous les outils de l’hypnose afin de modifier votre vision de l’alimentation et susciter de nouveaux comportements. 
Les paradoxes, les prescriptions, les métaphores etc. sont autant de manières d’instaurer le chaos. Lors de mes séances, je cherche à être imprévisible afin de contourner et réutiliser vos mécanismes de défense automatiques, ce qui me permet d’opérer un véritable changement dans vos habitudes. J’utilise la confusion afin de toucher à la multicontextualité d’un problème. Pendant que vous semblez perdu, votre inconscient lance des processus de régénération qui permettent de désamorcer au cours de la thérapie les différents mécanismes qui maintenaient un problème en place. J’utilise la dissociation afin de faire intervenir le changement à plusieurs niveaux, au niveau des interactions que vous entretenez avec votre environnement – votre famille, amis, dans la vie professionnelle etc. Mais je cherche également à interagir au niveau des interactions conscient/inconscient où des apprentissages peuvent se transmettre également.
Au cours de la séance, mon soucis est d’agir plutôt que d’expliquer, c’est une place que je prends parce que c’est comme cela que j’obtiens les meilleurs résultats. Je vous donnerais au cours de la séance des instructions plus précises sur comment procéder, mais je ne peux pas tout révéler ici, afin que lorsque vous entrerez dans mon cabinet vous puissiez vous offrir l’opportunité d’être surpris et de découvrir qu’un nouveau rapport à la nourriture, à votre corps et aux personnes qui vous entourent est possible.
Pour les séances de perte de poids, je n’accepte pas les personnes en dessous de seize ans. Pour toutes les séances avec des mineurs, je demande la présence d’un accompagnateur adulte qui assiste au soin.
Pour les séances liées à la perte de poids, mon expérience de psychanalyste m’est très utile puisqu’elle me permet d’identifier plus rapidement les ressorts sous-jacents du désordre alimentaire. Je suis hypnothérapeute depuis 1996, j’ai adhéré à l’International Society of Hypnosis ainsi qu’à l’Europen Society of Hypnosis. Je suis passionné par la psyché humaine depuis que je suis enfant, et j’ai décidé d’utiliser les techniques d’hypnose pour aider à soulager les personnes qui venaient me voir car après des années de pratique, je suis parvenu à utiliser l’hypnose de manière stratégique, ce qui s’est révélé bien plus efficace qu’à travers de simples suggestions.